Concombre

Les atouts nutritionnels des légumes. Tout savoir sur les légumes, la santé et la nutrition.

Nom scientifique

Cucumis sativus (famille des Cucurbitacées)

Nom commun

Concombre
Concombre

Les différentes variétés et saisons

La Chine, la Turquie, l’Iran, la Russie, l’Ukraine et les États-Unis sont parmi les plus grands producteurs de concombres. On compte une quarantaine de variétés dont plusieurs portent le nom de leur région de production. Les variétés anglaises et européennes sont plus longues tandis que les variétés américaines sont plus trapues. En plus de la forme, la couleur et la texture de la pelure, variant du vert au blanc et de lisse à rugueuse (voire épineuse), différencient les variétés.

On trouve au Canada le concombre des champs aussi appelé concombre américain ou concombre de jardin, il est court et arrondi et possède une peau épaisse et amère. La chair renferme plusieurs graines et est plus amère que les autres variétés. Le concombre anglais est également une variété qu’on retrouve au pays. Il est également appelé concombre européen ou concombre hollandais. Sa peau est lisse, il contient très peu ou pas de graines et à maturité il atteint en moyenne de 30 à 40 cm. Finalement, le concombre libanais ou concombre perse est aussi présent au Canada. Il ressemble au concombre anglais, mais est plus petit et a une saveur plus prononcée.

D’autres variétés telles les concombres japonais, Kirby, Citron et Gherkin sont également connues et consommées.

Les cornichons sont en fait des concombres encore immatures qu’on fait mariner ou qu’on utilise dans les marinades.

Production

Le plant de concombre possède des tiges rampantes qui mesurent de 1 à 3 mètres. Suivant la floraison des grandes fleurs jaunes, les fruits de la plante poussent pour atteindre, selon les variétés, de 8 à 60 cm à maturité. Les concombres anglais et libanais sont cultivés uniquement en serre.

Au Québec, les concombres de champs sont disponibles dans les supermarchés de la mi-juin à la mi-octobre alors que la récolte des concombres de serre commence dès la deuxième semaine d’avril.

Consommation

Au Canada, chaque personne consommait en moyenne 1,84 kg* de concombres par année, faisant de ce légume frais le neuvième plus consommé en quantité en 2008.

*Source : Statistique sur les aliments au Canada, Statistique Canada, 2008. Il faut utiliser cette donnée de disponibilité avec prudence puisqu’il s’agit d’une donnée qui a été ajustée afin de tenir compte des pertes qui peuvent survenir dans les points de ventes, au détail, dans les foyers, lors de la cuisson et dans l’assiette.

Valeur nutritive (pour 125 ml : ½ tasse ou environ 4,5 cm de long)1

 

Cru1

ANREF2

et AQR3

Eau

59,87 g

 

Énergie

10 Cal

 

Protéines

0,41 g

 

Glucides

2,28 g

 

Fibres

0,5 g

28/35 g2

Lipides

0,07 g

 

Sodium

1 mg

1500 mg2 (AS)

Potassium

92 mg

4700 mg2 (AS)

Provitamine A4

35 µg

 

Bêta-cryptozanthine

16 µg

 

Vitamine K

10,3 µg

80 µg3

Lutéine+zeaxanthine

14 µg

 

1Fichier canadien des éléments nutritifs (2010) ; 2Apport nutritionnel de référence (Femmes de 19-50 ans/Homme de 19-50 ans) ; AS = Apport suffisant; 3Apports quotidiens recommandés pour les vitamines et minéraux nutritifs ; 4Seuls les caroténoïdes ont été considérés. Pour obtenir les données de la USDA, cliquer ici

L’avis de la nutritionniste

Très riche en eau, le concombre n'est toutefois pas dépourvu de nutriments. En effet, ce légume est une source de vitamine K, vitamine surtout retrouvée dans la pelure, mais renferme également de la vitamine C, de la provitamine A et des fibres.

En outre, il contient de la zéaxanthine et de la Bêta-cryptozanthine, un antioxydant présent seulement dans certains légumes et qui contribue à la protection des tissus.

Quand on parle de portions...

Une portion : 125 ml (½ tasse) soit environ 4,5 cm de long ou la grosseur d’une balle de tennis

En cuisine : les alliances réussies

Tzatziki ou concombre à la grecque : c'est un mezzé (une entrée à partager) grec et turc composé de concombre coupé en petits cubes dans du yogourt nature et de la menthe, relevé d'un jus de citron et d’ail (au goût). Une entrée très fraîche qui fournit des fibres, du calcium et des vitamines.

Il est recommandé de dégorger le concombre (mettre dans une passoire, saupoudrer de sel, et laisser reposer au-dessus d’un contenant environ 30 minutes) pour éviter que le tout ne soit trop liquide.

Sauté de concombre au curry : Dans cette recette traditionnelle indienne, les rondelles de concombre sont passées à la poêle avec du curry. Un accompagnement idéal pour un filet de poisson ou de volaille avec du riz ou autre.

En soupe froide ou Gaspacho : Mélanger concombre, tomate, basilic ou encore concombre avocat et menthe et réduire le tout en purée lisse. Vous obtiendrez une soupe froide, fraîche et nutritive pour les chaudes journées d'été !  

 

Références :

  • L’encyclopédie des aliments, Tout sur les légumes, Montréal, Québec Amérique, 2013, 216 p.
  • Smith, M., adaptation de L. Hodgson, Le grand livre du jardinage pour le Québec, St-Constant, Broquet, 2010, 400 p.
  • FAOSTAT (FAO) Production : Culture Concombre, Données de 2012, consulté le 17 janvier 2014.

 

Bon à savoir

Le concombre est le meilleur des coupe-faims. Croquez-le sans hésiter quand vous avez une fringale ou un coup de pompe.

Info

Le concombre est riche en eau et très faible en calories. Ses atouts : un cocktail d'antioxydants naturels (lutéine, cryptoxanthine, zéaxanthine,...) qui contribue à lutter contre les radicaux libres en protégeant efficacement les tissus.

Bon à savoir

La cuisson détruit la vitamine C, c’est vrai… mais jamais complètement ! Les épinards appertisés ou les pommes de terre cuites sont encore une bonne source de vitamine C. La vitamine C est très sensible à la lumière, à l’oxygène… aussi, ne laissez pas attendre les légumes que vous avez préparés.

Mots clés