Dossiers scientifiquesLes légumes et la science: état de l'art sur des sujets sensibles

Retrouvez les publications scientifiques éditées par la Fondation Louis Bonduelle sur la recherche nutritionnelle

La Vitamine E pour quels bénéfices chez l’Homme?

Vitamine E

La vitamine E est le terme collectif donné à un ensemble de composés vitaminiques liposolubles, c’est‐à‐dire solubles dans les matières grasses, découverts par Evans et Bischop en 1922. Elle est naturellement présente dans les aliments contenant des matières grasses. Non synthétisée par l’organisme, son apport alimentaire est donc indispensable. La vitamine E est un antioxydant majeur. Elle agit en préservant les acides gras poly‐insaturés de la peroxydation lipidique, réaction chimique que génère des composés dérivés de l’oxygène très toxiques pour notre organisme : les espèces réactives de l’oxygène. La vitamine E les piège. Les phénomènes oxydatifs sont impliqués dans de nombreux processus dégénératifs en particulier le vieillissement, le cancer et les maladies cardiovasculaires. En plus de cette activité antioxydante, la vitamine E est impliquée dans la fonction immunitaire. Elle module les processus inflammatoires (grâce à son action sur les prostaglandines) et l’agrégation des plaquettes entre elles. L’objectif de ce document est de faire un point sur l’état des connaissances sur la consommation de la vitamine E par les adultes et enfants vivant en France et sur les effets de la consommation de la vitamine E sur la santé.

Comment limiter les pertes et gaspillages alimentaires ? - Résumé

gaspillage alimentaire

La question des pertes et gaspillages de nourriture dans le monde fait aujourd'hui l'objet d'une grande attention. Selon la Food and Agriculture Organization (FAO), près d'un tiers des aliments produits dans le monde pour la consommation humaine est perdu ou gaspillé. Un phénomène d'une telle ampleur qu'il doit être envisagé comme partie intégrante de nos systèmes alimentaires mondiaux avec deux défis : assurer une alimentation suffisante et de qualité pour tous et limiter leur empreinte écologique. La réduction des pertes et gaspillages alimentaires apparaît dès lors comme un levier pour aboutir à une alimentation durable pouvant faire face à la demande mondiale croissante. Mais c'est aussi un challenge qui relève de la responsabilité de l'ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire. La Fondation Louis Bonduelle livre ici un état des lieux de la situation du gaspillage alimentaire dans le monde et montre, en dressant une liste des interventions possibles à chaque maillon de la chaîne, qu'avec l'implication de tous, ce défi peut être relevé.

Le gaspillage alimentaire : enjeux, causes et réalités

gaspillage alimentaire

Le gaspillage alimentaire est un processus complexe qui intervient tout au long de la chaîne de production. Dans les pays en développement, plus de la moitié des « pertes et gaspillages » surviennent en amont, au cours de la production, en raison des pratiques agricoles inadaptées, des manipulations post-récolte ou lors de l’entreposage et du transport, alors que dans les pays développés, il est plutôt généré en bout de chaîne, par le consommateur sans même qu’il ne s’en aperçoive. Les causes de ce gaspillage sont essentiellement d’ordre comportemental : mauvaise planification des courses, respect strict des dates de péremption, manque de savoir-faire pour cuisiner les restes.

Adolescents et émancipation alimentaire - Résumé

adolescent

Pas encore adultes mais pourtant sortis de l’enfance, les adolescents constituent une population particulière, marquée par la volonté d’affirmation de choix propres, indépendants de ceux des parents et des normes qui leur sont dictées. L’alimentation n’échappe pas à cette remise en cause du modèle proposé, que celui-ci émane du cercle familial, de l’école, des pouvoirs publics ou encore de leurs pairs. Il existe de fait une culture adolescente associée à une alimentation de rupture, composée de frites, pizzas, fast-foods et autres sodas, et donc, au spectre de l’obésité et du diabète… Cependant, leur alimentation ne saurait se résumer à une telle caricature. À tout âge, de nombreux facteurs influent les choix alimentaires, et l’adolescence ne déroge pas à cette règle.

Alimentation et vieillissement - Résumé

sénior

Manger est le premier plaisir que découvre le nouveau-né. Cet acte peut rester un plaisir jusqu'à la fin de la vie, à condition de continuer à accorder une attention particulière à la qualité du repas et à l'ambiance dans laquelle il est consommé.

Le Magnésium dans les Végétaux - Dossier scientifique

magnésium

Le magnésium est le minéral le plus abondant dans l'organisme après le calcium, le phosphore et le potassium. Le magnésium est un élément vital puisqu’il intervient, entre autres, avec le calcium dans le fonctionnement des neurones, mais aussi pour de nombreuses fonctions physiologiques. Toutes les cellules du corps humain ont besoin de magnésium.

La principale source de magnésium est d’origine céréalière. Les produits à base de céréales intégrales apportent en moyenne 100 mg à 150 mg de magnésium pour 100 g de produit, soit 3 à 5 fois plus que ceux à base de céréales raffinées (riz, pain et pâtes blanches).

Une alimentation végétarienne ou végétalienne reste favorable puisque le magnésium peut être retrouvé dans la plupart des végétaux, même en très petites quantités. On ne peut donc pas avoir l'apport recommandé de magnésium avec un seul aliment et c'est pourquoi il est recommandé d’avoir une alimentation variée.

Comportement alimentaire des 11-15 ans en Europe - Dossier scientifique

adolescent, régime

La génération « digital native » a été prise en photographie par le bureau régional Europe de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) auprès de 40 pays. Accros aux écrans (comme leur surnom l’induit), en manque de sommeil mais en bonne santé, peu stressés par l’école, mais soucieux de leur poids, cette génération des 11-15 ans a des habitudes de vie bien à elle. Un tiers des jeunes font un régime ou envisagent de maigrir (surtout les filles), nombre d’entre eux ont déjà expérimenté l’ivresse alcoolique ou la drogue… Entre les habitudes alimentaires et les modes de vie modernes, cette génération est innovante et mérite une attention toute particulière. Objet de cette monographie qui leur est consacrée.

Comprendre l’évolution de nos comportements alimentaires pour améliorer ceux de demain - Résumé

comportement, consommation, environnement

En deux générations, nos sociétés ont balayé des millénaires d'évolutions culturelles en relation avec les connaissances des ressources végétales et animales de notre alimentation.

Les défis nutritionnels du vieillissement de la population - Dossier scientifique

Qui sont les seniors d’aujourd’hui ? Quelle influence exerce l’environnement et l’âge sur leur état de santé ? Quels sont les obstacles majeurs à une alimentation équilibrée au grand âge? Quelle est la prévalence de la dénutrition et comment l’appréhender ? Quelle est la place du légume dans l’alimentation du senior ? Décryptage et tentatives de réponse dans ce document.

Comment augmenter la consommation de légumes en Europe ? - Résumé

consommation, recommandation

Plus personne n'ignore aujourd'hui qu'il est souhaitable de consommer "au moins 5 fruits et légumes par jour". L' information des consommateurs n'est donc pas en cause : il faut s'interroger sur les autres facteurs qui limitent leur consommation.

Mon compte

Entrez votre identifiant et votre mot de passe pour télécharger les dossiers scientifiques :

Mot de passe oublié ?

S'inscrire

Rechercher