Crucifères et risque de cancer

13 mars 2012

Nous avons analysé les données d'un réseau d’études menées en Italie et en Suisse, afin de mieux comprendre le rôle protecteur des légumes de la famille des crucifères sur certains cancers.

L’étude a inclus un total de 1 468 personnes touchées par un cancer de la cavité buccale et du pharynx, 505 de l'œsophage, 230 de l'estomac, 2 390 du rectum, 185 du foie, 326 du pancréas, 852 du larynx, 3 034 du sein, 367 de l'endomètre, 1 031 de l'ovaire, 1 294 de la prostate, 767 du rein, et 11 492 cas contrôles.

Le risque de survenue de cancer a été comparé à la consommation de légumes crucifères (au moins une fois par semaine par rapport à la non-consommation ou la consommation occasionnelle).

Les résultats montrent que le risque a été considérablement réduit pour le cancer de la cavité / pharynx (OR = 0,83), de l'œsophage (OR = 0,72), du côlon et du rectum (OR = 0,83), du sein (OR = 0,83), et les reins (OR = 0,68).

Le risque était inférieur à l'unité, mais non significatif pour les cancers de l'estomac (OR = 0,90), du foie (OR = 0,72), du pancréas (OR = 0,90), du larynx (OR = 0,84), de l'endomètre (OR = 0,93), de l'ovaire (OR = 0,91), et de la prostate (OR = 0,87).

Cette grande étude fournit des preuves supplémentaires d'un effet favorable des légumes crucifères sur plusieurs cancers communs.

Bosetti C, Filomeno M, Riso P, Polesel J, Levi F, Talamini R, Montella M, Negri E, Franceschi S, La Vecchia C.

Department of Epidemiology, Istituto di Ricerche Farmacologiche 'Mario Negri', Milan.

 

Mon compte

Entrez votre identifiant et votre mot de passe pour télécharger les dossiers scientifiques :

Mot de passe oublié ?

S'inscrire

Rechercher