Les candidatures seront ouvertes en septembre 2018!

L’appel à candidatures est lancé chaque année au début du mois de septembre. Les dossier complets sont à retourner le 7 novembre au plus tard. Pour poser votre candidature, il suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous.

Le Prix de recherche Bonduelle est remis chaque printemps, à l’occasion des Rencontres de la Fondation.

Découvrez la présentation en vidéo

Le Prix de Recherche au fil du temps

Depuis 2006, la Fondation Louis Bonduelle récompense chaque année un(e) jeune chercheur(se) pour son projet de recherche sur l’alimentation.

De l’histoire de l’alimentation à la production des aliments, en passant par l’impact sur la santé de l’individu, les sujets traités par les candidats sont très variés et concernent l’alimentation dans sa globalité.

Les candidatures étudiées viennent des quatre coins du monde, ce qui permet de mettre en évidence l’originalité et pluralité de chacun de ces pays.

Les lauréats du Prix de Recherche bénéficient d’une reconnaissance de la qualité de leur travail et reçoivent la somme de
10 000 euros. Cela leur permet de gagner en visibilité et leur donne l’opportunité d’étendre leurs projets de recherche.

Timeline

2018
2018

ANDREA PALLARÈS PALLARÈS
(Université de Louvain, Belgique)

2018_andrea-pallares-pallares
Influence de différentes (micro)structures induites par le processus sur la digestibilité in vitro de l’amidon des haricots: une approche cinétique.
2017
2017

JACYNTHE LAFRENIÈRE
(Université Laval, Québec – Canada)

2017_jacynthe-lafreniere
Développement et validation d’outils méthodologiques de mesure de l’adhésion aux recommandations nutritionnelles.
2016
2016

TINA VENEMA
(Université d’Utrecht, Pays-Bas)

2016_tina-venema
Nudging toward effortless healthy food choices.
2015
2015

LÉÏA MION
(CNRS Aix Marseille)

2015_leia-mion
Aux origines de l’Alimentation méditerranéenne: analyses isotopiques de vestiges bioarchéologiques de l’Antiquité au Haut Moyen Age dans le Sud-est de la France.
2014
2014

GÉRALDINE CAMILLERI
(Équipe de Recherche en Épidémiologie Nutritionnelle, Université Paris 13)

2014_geraldine-camilleri
Alimentation intuitive et pleine conscience (mindfulness) dans la cohorte NutriNet-Santé: Associations avec la consommation alimentaire et l’état nutritionnel.
2013
2013

FILIPE DE VADDER
(Université Lyon 1)

2013_filipe-de-vadder
Rôle des fibres alimentaires solubles et des acides gras à courte chaîne sur l’induction de la néoglucogenèse intestinale et l’homéostasie énergétique.
2012
2012

ELOÏSE REMY
(Centre des sciences du goût et de l’alimentation à l’Inra de Dijon)

2012_eloise-remy
Étude des facteurs influençant la prise alimentaire et sa régulation chez l’enfant.
2012

NATHALIE MICHELS
(Département de santé publique de l’Université de Gand, Belgique)

2012_nathalie-michels
Étude longitudinale visant à évaluer l’influence du stress sur les habitudes alimentaires et la composition corporelle des enfants en école primaire.
2011
2011

LING CHUN KONG
(Centre de recherche des Cordeliers)

2011_ling-chun-kong
Microbiote intestinal humain dans l’obésité et la transition nutritionnelle. Effet de la restriction calorique: Micro-Obès.
2011

FLORENT VIEUX
(Université d’Aix-Marseille)

2011_florent-vieux
Modélisation du respect des recommandations d’apports en fruits et légumes et propositions d’amélioration.
2010
2010

MEGAN JARMAN
(Université de Southampton, GB)

2010_megan-jarman
Improving the Diets of Disadvantaged Children.
2009
2009

GÉRALDINE COMORETTO
(Université de Versailles-St Quentin en Yvelines)

2009_geraldine-comoretto
La socialisation alimentaire enfantine, entre famille, école et médias.
2008
2008

BÉRENGÈRE COUPE
(Université de Nantes)

2008_berengere-coupe
Impact de la nutrition périnatale sur la régulation de la prise alimentaire.
2007
2007

TRISTAN FOURNIER
(Université de Toulouse Le Mirail)

2007_tristan-fournier
La place de la santé dans le processus de décision alimentaire.
2006
2006

CARLA ESTAQUIO
(Université Paris 13)

2006_carla-estaquio
Valeur pronostique de la consommation de fruits et légumes sur la morbidité et la mortalité à travers l’établissement d’un score de consommation alimentaire construit selon les repères du PNNS dans la cohorte SU.VI.MAX