Atouts
pour la santé

Un légume à redécouvrir

Connu pour avoir éviter la famine pendant des périodes de guerre, le rutabaga est aujourd’hui un légume apprécié pour la finesse de sa chair. Ses fibres contribuent au transit intestinal normal et il est naturellement diurétique. En outre, il est peu calorique.

Le rutabaga est aussi:

  • source de potassium (système nerveux, fonction musculaire, pression sanguine)
  • source de vitamine C (système immunitaire, formation du collagène, énergie, système nerveux, fatigue, absorption du fer)

Il contient aussi:

  • de la vitamine B9
  • de la vitamine B1
  • du manganèse.
  • des glucosinolates (des composés aux vertus anticancer)

Le bon moment
pour en manger

L’automne et l’hiver

Le rutabaga est un légume d’hiver par excellence. Sa pleine saison s’étale d’octobre à mars.

  • janvier
  • février
  • mars
  • avril
  • mai
  • juin
  • juillet
  • août
  • septembre
  • octobre
  • novembre
  • décembre

Potager
ou balcon en ville?

Le rutabaga (Brassina napus var. napobrassica, de la famille des Brassicacées) apprécie les sols riches en humus, bien drainés, humides ainsi qu’une exposition au soleil ou à mi-ombre.

Ce légume d’automne supporte bien de légers gels qui le rendent même plus savoureux.
Pour tout savoir sur la façon de cultiver le rutabaga, rendez-vous sur la rubrique consacrée exclusivement à ces conseils.

Choisir
et conserver

Pour bien choisir vos rutabagas:

  • Ils doivent être fermes, denses et de couleur franche.
  • Les petits calibres sont moins durs et plus savoureux.

Pour bien conserver vos rutabagas:

  • Au réfrigérateur: 1 semaine dans le bac à légumes.

Astuces
et tours de main

Le rutabaga se prépare…

Comme les navets ou les pommes de terre, il suffit simplement de le peler.

Le rutabaga se marie avec…

Le rutabaga a la forme d’un gros navet, sa peau et sa chair sont de couleur jaunâtre ou même parfois blanc. Sa saveur est forte et rappelle l’odeur de la terre.

Il est facile à travailler et se cuisine comme la pomme de terre: en purée, frites, en croquettes, au four, rôtis, sautés, etc.

Cuit. Il se consomme le plus souvent en soupe, mélangé à d’autres légumes, mais l’on peut tout à fait le manger seul, en accompagnement d’une viande par exemple. Plat emblématique de la culture française, le pot au feu se prépare toujours avec un rutabaga (ou un navet), pour parfaire la composition aromatique. Le rutabaga au gratin est également délicieux.

Tout le monde
en mange?!

rutabaga-legumes-bonduelle

Enfants en bas-âge

Les enfants peuvent essayer le rutabaga à partir de 12 mois. Son amertume peut être légèrement atténuée en ajoutant un peu de sucre à la cuisson.

Et tous les autres…

En cas de syndrome de l’intestin irritable, il est possible de ressentir une intolérance avec la consommation de rutabaga. Celle-ci est généralement passagère et le rutabaga peut être être réintroduit progressivement lorsque les symptômes sont légers ou pendant la rémission.

Retrouvez plein d’autres astuces pour faire manger des légumes aux enfants

Et ça vient d’où?
Origines et variétés

Origines. Il est produit dans les pays scandinaves, en Allemagne, aux Pays-Bas, au Canada et aux Etats-Unis.

Variétés. Le terme «rutabaga» vient du suédois rottabaggar, qui signifie «chou-navet». Au Québec, on appelle encore parfois ce légume «chou de Siam», vieille expression jadis utilisée en France et qui semble avoir précédé son nom actuel, puisqu’on la retrouve en 1798 dans le dictionnaire de l’Académie française. Il est également souvent confondu avec le navet. On peut toutefois les différencier par leur couleur, leur saveur, leur forme ainsi que par leurs fanes.

Il semblerait que le rutabaga soit né d’un croisement entre un membre de la famille des choux, possiblement le chou frisé et un navet (d’où le nom de chou-navet qu’on lui donne à l’occasion). Il est probable que ce croisement se soit produit en Scandinavie, car le premier spécimen y fut découvert à la fin du Moyen-Âge. Il n’en est pas fait mention dans les livres avant 1620, année où un botaniste suisse en donnera une description détaillée.

Il en existe des variétés blanches, d’autres violacées à chair blanche, et enfin – les plus fines sur le plan gustatif – des jaunes à chair jaune.

Les recettes
que nous aimons

Recettes

Rutabagas aux carottes et pistaches

Cette recette bicolore séduira les enfants, d’autant que la saveur est un peu sucrée. Une bonne faço...

Lire la suite
Recettes

Purée de rutabaga

Sous son apparence rustre, le rutabaga cache une chair fine et peu calorique. Il faut le remettre à ...

Lire la suite