Consommation des légumes: qui en mange et comment?

On ne mange pas les légumes de la même façon selon que l’on est un homme ou une femme, et même selon l’âge que l’on a! Un constat qui met à mal bien des idées reçues.

Les hommes et les légumes: un paradoxe

Incroyable mais vrai! En France, selon l’étude INCA2 de 2007, la consommation de légumes est supérieure chez les hommes (174,1 g/j) par rapport à celle des femmes (171 g/j)! (ce qui reste toutefois insuffisant pour les deux sexes, il est important de le rappeler).

Comment est-ce possible? Les hommes consomment plus de légumes sous forme d’ingrédients (35,7 g contre 30,9 g/j), tandis que les femmes en mangent plus comme aliments (140,2 g/j contre 138,4 g/j). Mais le total des deux sortes de consommation est quand même favorable aux hommes!

Pour les autres aliments, les résultats de l’étude INCA2 sont plus attendus: les femmes consommaient davantage de produits laitiers frais, du poisson, des fruits, de l’eau, des boissons non alcoolisées et des produits sucrés (biscuits, pâtisseries et gâteaux, glaces et chocolat) que les hommes. Quant à eux, leur assiette fait plus la part belle aux viandes, charcuteries, pommes de terre, fruits secs.

Les plus âgés aiment le plus les légumes

Plus on est âgé, plus on apprécie les légumes! Toujours selon INCA2, les plus gros consommateurs de légumes sont les plus de 55 ans qui consomment en moyenne 203 g de légumes par jour. Entre 35 et 54 ans, cette consommation baisse à 172 g/j. Mais les plus petits mangeurs de légumes sont assurément les jeunes adultes: 133,1 g/j et une plus faible diversité, avec une prépondérance des légumes fruits (tomates…), ainsi que des haricots verts et des petits pois.

La consommation varie aussi selon les saisons: elle baisse ainsi en moyenne respectivement de 15 et 22 % au printemps et en automne, en comparaison de l’été.