Alimentation intuitive: l’anti-régime par Karine Gravel

alimentation-intuitive-karine-gravel®Karine Gravel

Manger ce qu’on veut, quand on veut. Ou presque. Les principes de l’alimentation intuitive vont à contre-courant des régimes amaigrissants. Au contraire, il s’agit de recréer un rapport sain à l’alimentation, à l’écoute de ses sensations.

Une approche prônée par Karine Gravel, nutritionniste et docteure en nutrition, qui nous décrit avec enthousiasme les clés d’un plaisir retrouvé de manger. Et ça fait du bien!

Près de 90% des personnes ayant suivi un régime amaigrissant aboutissent au même triste constat: la reprise du poids perdu, deux ans ou plus après la fin de la diète. Avec l’entrée dans un cercle vicieux de successions de régimes ratés, menant à terme à une augmentation du poids corporel: le célèbre effet «yo-yo».

Selon Karine Gravel, «le corps humain ne peut être considéré comme un simple réservoir de calories. Trois ingrédients sont à l’inverse nécessaires dans la définition de l’acte alimentaire: se nourrir, se réunir et se faire plaisir, afin de satisfaire ses besoins biologiques, sociaux et psychologiques et de mieux réguler sa prise alimentaire». Bienvenue dans le monde de l’alimentation intuitive!

Quels avantages présente l’alimentation intuitive pour contrôler son poids?

Karine Gravel – Dans l’alimentation intuitive, on ne contrôle pas son poids, mais on travaille à partir du poids naturel, appelé aussi poids d’équilibre ou poids génétique. À savoir, le poids obtenu lorsqu’on mange selon sa faim et son rassasiement, et lorsqu’on adopte de bonnes habitudes de vie. Ce n’est pas nécessairement notre poids idéal ou le poids rêvé.

L’alimentation intuitive se concentre donc avant tout sur les habitudes de vie, ce qui peut influencer le poids corporel, même si ce n’est pas son objectif premier. L’alimentation intuitive n’est pas le nouveau régime à la mode!

L’alimentation intuitive rejette les notions de privation et de contrôle, afin d’éviter les dérapages alimentaires. L’approche se veut pragmatique, en analysant avant tout les raisons:

  • qui poussent à manger, en l’absence d’une sensation de faim,
  • qui amènent à dépasser le rassasiement.

Cette approche est gagnante à long terme, car elle n’est pas associée à un sentiment de privation ou de frustration. Les études actuelles tendent également à montrer que les personnes qui adoptent une alimentation intuitive auraient un indice de masse corporelle plus faible, moins de surpoids et moins de désordres alimentaires.

Les effets positifs se mesurent donc tant au niveau du poids que de la relation avec la nourriture, même si les résultats de ces études doivent être interprétés avec prudence, car elles établissent des corrélations et non des causalités.

Quelle est la différence avec la pleine conscience ou mindfulness?

Karine Gravel – L’alimentation intuitive et l’alimentation en pleine conscience sont deux approches qui s’inspirent du nouveau paradigme sur le poids. Elles suivent les signaux physiologiques de faim et de rassasiement pour réguler la prise alimentaire, plutôt que les stimuli externes.

Elles considèrent aussi les émotions liées à l’acte alimentaire, et une stabilisation du poids corporelle à long terme. La principale différence a trait au volet méditation de l’alimentation consciente, souvent sous la forme du yoga dans les études.

L’alimentation intuitive intègre quant à elle 10 principes pour se sentir bien et entretenir une relation harmonieuse avec les aliments et son corps. Découvrez la suite de notre interview.

Si vous souhaitez faire passer le message
de l’alimentation intuitive, quel sera-t-il?