Manger local: est-ce responsable?

alimentation-vegetales-legumes-saison

Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir consommer local. Qu’est-ce que cela signifie vraiment? Cela rime-t-il toujours avec écologie?

Manger local est une action qui se réfléchit. C’est l’ensemble des actions associé à cet acte qui vont définir le bien-fondé de la consommation et rendre celle-ci optimale pour manger local et responsable. Connaître les saisons des légumes à travers le globe pourrait améliorer l’efficacité de ces initiatives.

QU’ENTEND-ON PAR MANGER LOCAL

Le système alimentaire est en pleine évolution, de plus en plus de Français cherchent à modifier leur mode de consommation et d’approvisionnement. Les différenciations de produits par les particularités de production se multiplient afin de rassurer le consommateur. De nombreux labels sont apparus, tels que le label bio ou encore le label IGP (Indication Géographique Protégée) qui garantit l’origine géographique du produit.

Parmi les nouvelles pratiques en vogue, on retrouve le «manger local», qui signifie par convention que le lieu de consommation et de production s’éloignent de 250 km maximum. Ce mode d’approvisionnement se veut écologique car il permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre occasionnés par les transports. De plus, cette consommation permet de faire grandir l’économie locale. Des circuits courts se développent, tels que les ventes directes, les associations de producteurs («La Ruche qui dit Oui») ou encore les GASAP (Groupes d’Achats Solidaires de l’Agriculture Paysanne). Cependant, manger local est une notion subjective à adapter selon les besoins et les achats.

CONSOMMER LOCAL ET RESPONSABLE

D’après «Réseau Action Climat», l’alimentation représente environ 1/3 des émissions de gaz à effet de serre des Français. Au travers de ce chiffre sont comptabilisées les émissions dues aux productions, aux transports, aux préparations,… Pour réduire significativement les impacts de l’alimentation sur la planète, il convient de réfléchir à l’ensemble des actes alimentaires et non à une pratique particulière. Il a été démontré que manger local ne rime pas toujours avec écologie, puisque certaines pratiques locales sont plus polluantes que l’importation.

La saisonnalité des légumes est cruciale dans la prise en compte de l’achat des produits locaux. En effet, dans certains cas, des produits cultivés localement sous serre auront un impact écologique plus néfaste que les produits importés de saison. Par exemple, la production d’une salade en Allemagne en plein hiver émet deux fois plus de CO2, de la production à la consommation, qu’une salade cultivée en Espagne en plein air. Pour consommer de façon responsable, il est intéressant de connaître les saisons de consommation au niveau des pays, que ce soit autour de soi ou plus loin, tout dépend des besoins.

Une envie de consommer des produits exotiques?

 

Pour aller plus loin: Les légumes de saison: pourquoi ils ont tout bon?

 

http://midi-pyrenees.ademe.fr/sites/default/files/files/encart/En-savoir-plus/rapport-circuits-courts-maraichers-proximite.pdf
www.bastamag.net/Des-tomates-bretonnes-au-bon-gout
www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/avis-ademe-circuits-courts.pdf