Atouts
pour la santé

Une courge d’été

Très riche en eau comme tous les autres légumes de la famille des cucurbitacées, le pâtisson se distingue du potiron par sa saison: l’été!

Il possède cependant un point commun avec le potiron, sa grande richesse en pro-vitamine A ou bêta-carotène. Cette vitamine est utile au métabolisme du fer, à la santé des tissus, à la vision nocturne, au système immunitaire et à la croissance.

Le pâtisson est aussi:

  • source de potassium (système nerveux, fonction musculaire, pression sanguine)

 

Il contient aussi:

  • de la vitamine C
  • de la vitamine B9.
  • du manganèse
  • des antioxydants (lutéine et zéaxanthine)

Tableaux de valeurs
nutritionnelles

patisson-griller-bonduelle

Le bon moment
pour en manger

L’été

A la différence du potiron et du potimarron, comme la courgette, le pâtisson est une courge d’été (de juillet à septembre).

  • janvier
  • février
  • mars
  • avril
  • mai
  • juin
  • juillet
  • août
  • septembre
  • octobre
  • novembre
  • décembre

Potager
ou balcon en ville?

Le pâtisson est une plante annuelle, qui apprécie un sol riche, profond et riche en humus ainsi qu’une exposition au soleil.

Pour tout savoir sur la façon de cultiver le pâtisson, rendez-vous sur la rubrique consacrée exclusivement à ses conseils.

Choisir
et conserver

Pour bien choisir vos pâtissons:

  • Le pâtisson doit être lisse et bien ferme, la peau ne doit pas être tachée.
  • Les petits pâtissons sont meilleurs que les gros car leur chair est plus fine.
  • Les plus gros sont à choisir pour les farcir.

Pour bien conserver vos pâtissons:

  • Au réfrigérateur: 2 à 3 jours dans le bac à légumes, car ils conservent moins longtemps que les courges d’hiver (potiron, potimarron, butternut…).
  • Au congélateur: blanchissez-les avant de les surgeler.

Astuces
et tours de main

Le pâtisson se prépare…

Il est inutile de le peler! Il se cuit avec sa peau, comme la plupart des courges.

Le pâtisson peut être cuit entier, puis farci de sa propre chair agrémentée de fromage frais ou de viande hachée, d’herbes et d’échalote. Il peut aussi être émincé ou détaillé en dés.

Les repères de cuisson:

  • 30 minutes: à l’eau bouillante
  • 15 minutes: à l’autocuiseur
  • 40 minutes: au four

Le pâtisson se marie avec…

Crue. Le jeune pâtisson peut se manger cru, coupé en fines lamelles et ajouté à une salade.

Cuit. En gratin, il se marie très bien avec la béchamel, le fromage râpé. Comme la plupart des courges, vous pouvez réaliser avec lui des tartes et gâteaux ou l’associer à une quiche, du risotto, du fromage, des moules…

L’astuce anti-gaspi! Ne jetez pas les graines pâtissons. Faites-les griller à la poêle ou au four avec du sel ou des épices. Un régal à l’apéro ou dans une salade.

Tout le monde
en mange?!

patisson-farcir-bonduelle

Enfants en bas-âge

A partir de 6 mois, les enfant peuvent le déguster en soupe ou en purée. Ou bien sucré, en compote.

Et tous les autres…

Avec sa saveur douce et proche de l’artichaut, et sa texture fondante, le pâtisson est apprécié de tous.

Retrouvez plein d’autres astuces pour faire manger des légumes aux enfants

Et ça vient d’où?
Origines et variétés

Origines. Le pâtisson tire son nom d’un mot provençal désignant un gâteau sorti d’un moule à festons. Comme les autres membres de la famille des cucurbitacées, le pâtisson est originaire d’Amérique Centrale.

Variétés. Le pâtisson fait partie de la famille des cucurbitacées. Mais contrairement aux apparences, il n’est pas de la même variété que le potiron mais de celle de la courgette (Cucurbita pepo L.). Il peut être blanc, jaune, orange ou vert, ou même panachés en blanc et vert ou en vert et jaune, et varier aussi de taille et de poids en version mini (25 cm de diamètre) ou maxi (jusqu’à 2,5 kg).

Le pâtisson fait parti des légumes anciens oubliés que l’on retrouve heureusement de plus en plus sur les étals et dans les jardins.