La Frigothèque, une application québécoise pour lutter contre le gaspillage alimentaire

finir-gaspillage-alimentaire-1

Après l’installation de frigos communautaires, la ville de Sherbrooke innove avec une application qui aidera les commerçants à lutter contre le gaspillage alimentaire.

Lutter contre le gaspillage alimentaire un frigo à la fois

Né en Europe au début des années 2010, le concept de frigos en libre-service ne cesse de s’étendre partout dans le monde. Le principe est simple : plutôt que de jeter des aliments, la population est invitée à déposer ses surplus dans un frigo accessible à tous. Ces frigos communautaires sont doublement bénéfiques. Ils permettent à la fois de lutter contre le gaspillage alimentaire et d’aider les plus démunis.

Si on peut désormais voir ces initiatives en Inde, Nouvelle-Zélande, France, Allemagne, Canada…, l’approche Sherbrookoise se distingue par la forte mobilisation du tissu local. Pilotée par la Corporation de développement économique communautaire (CDEC), Frigo Free Go rassemble en effet plus de 100 partenaires. Issus des milieux des affaires, communautaire et municipal ces éco-partenaires se sont impliqués à toutes les étapes du projet. Leur mobilisation a permis d’inscrire durablement les frigos communautaires dans la ville. Elle aussi contribué à assurer le succès auprès de la population.

Lancée en 2016, l’initiative Frigo Free Go a bien grandi. Six Frigos Free Go sont maintenant répartis sur le territoire, dont un sur le campus universitaire.

 

Crédit photo: Frigo Free Go

Diminuer le gaspillage alimentaire des restaurants

Forte de son expérience, la CDEC a décidé de s’attaquer à un autre volet du gaspillage alimentaire. Au Canada, 25% du gaspillage alimentaire évitable serait le fruit des restaurants, commerces de détail et autres institutions comme les hôpitaux. La CDEC travaille donc depuis plusieurs mois à la création de la Frigothèque. Cette application permettra aux restaurants et aux épiceries de quartier d’offrir leurs plats et produits gratuitement ou à coût réduit, plutôt que de les jeter.

L’application est conçue pour permettre aux habitants d’identifier facilement les commerces participants. Elle permet également de visualiser les produits disponibles. « Les restaurateurs et les petites épiceries sont très volontaires. Ils ont à cœur de contribuer à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Le principal défi reste la logistique » souligne Raphaël Brunier en charge du projet. En effet, les discussions préliminaires avec les commerçants ont fait ressortir l’importance de développer une application facile d’utilisation et capable d’établir des liens avec les inventaires, la comptabilité… La version pilote de l’application devrait être testée dans les prochains mois.

 

Conformément aux règles du Ministère de l’agriculture, des pêcheries et de l’alimentation québécois, les frigos communautaires ne peuvent pas proposer de produits d’origine animale (viande, poissons, fromage, lait…). Avec la Frigothèque, les Sherbrookois auront ainsi accès à une offre alimentaire issue de l’économie circulaire bien plus large.

 

Frigo Free Go est l’un des lauréats de l’appel de projets de 100º “S’approvisionner autrement: fruits et légumes à l’année pour tous!”, conduit en partenariat avec la Fondation Louis Bonduelle.

100º est la référence en saines habitudes de vie au Québec.

 

Ressources

Frigo Free Go

Découvrir Frigo Free Go en vidéo