Appel à projet recherche participative : vers une alimentation plus végétale

 

Après plus de 10 ans d’appels à projets et de soutien à la recherche, notamment via son Prix de Recherche Louis Bonduelle, la Fondation Louis Bonduelle a décidé de faire évoluer son financement vers un dispositif de soutien à la recherche participative.

Nous croyons fondamentalement que la co-construction des connaissances est un élément majeur de la réussite d’une transition alimentaire. Les équipes de recherche pluridisciplinaires l’ont déjà compris. Mais au-delà du volet académique, il est essentiel que les parties prenantes des résultats de ces projets, c’est-à-dire les mangeurs, les citoyens, soient investis d’une part de ces travaux. Ces projets se trouvent ainsi au plus proche des réalités de terrain et augmentent les chances d’impact positif sur le processus de changement d’habitudes alimentaires, si complexe et multifactoriel.

Notre expérience du terrain et l’évolution de la société nous amènent à faire profiter de nos financements des projets qui allient :

  • d’une part, l’implication d’équipes académiques de recherche, œuvrant pour l’acquisition de nouvelles connaissances sur l’alimentation végétale, et pour la mise en pratique des connaissances acquises sur le terrain,
  • et d’autre part, l’implication de citoyens depuis la participation aux protocoles expérimentaux, jusqu’à l’évaluation de l’efficacité des solutions identifiées pour évoluer vers une alimentation plus végétale.

 

L’évaluation se fera selon les critères suivants :

  1. Adéquation avec la thématique de l’appel à projet : « vers une alimentation plus végétale ».
  2. Solidité du consortium équipe de recherche- association citoyenne : vision commune, objectifs complémentaires, partage des tâches et des responsabilités, implications de tous, partage croisé des connaissances et des savoir-faire.
  3. Qualité scientifique du projet : originalité des travaux, qualité du protocole, évaluation a priori des biais, mise en avant des leviers opérationnels sur les résultats et de leurs imites, acquisition de connaissances envisagée.
  4. Qualité organisationnelle du projet : gestion du projet avec toutes les parties prenantes, adéquation moyens/ambition, réalisme budgétaire et temporel, évaluation des risques d’arrêt du projet en cours.
  5. Impact : impact scientifique (dissémination des résultats, colloques et congrès envisagés, périmètre géographique identifié), impact de terrain (évaluation, capacité de scaling up, moyens nécessaires pour toucher un large public).

 

L’appel à projet est ouvert du 20 décembre 2019 jusqu’au 29 février 2020

 

Pour être informé du lancement du prochain appel à projets, il suffit de vous inscrire à la newsletter!